Intrigue, les dragons manquent cruellement dans l'adaptation de George R.R. Martin ‘Nightflyers’

VOLANTS DE NUIT --NIGHTFLYERS -- 'Tout ce que nous avons laissé pour compte' Épisode 101 -- Sur la photo : Gretchen Mol dans le rôle d'Agatha -- (Photo par : Jonathan Hession/Syfy) NIGHTFLYERS -- 'Tout ce que nous avons laissé pour compte' Épisode 101 -- Sur la photo : Sam Strike en tant que Thale -- (Photo par : Jonathan Hession/Syfy) Un agent de la patrouille frontalière américaine se tient du côté américain de la frontière, vu à travers le fil de fer en accordéon du côté mexicain où la frontière rencontre l'océan Pacifique, le vendredi 16 novembre 2018. (AP Photo/Marco Ugarte) Rachel Brosnahan dans la saison 1 de The Marvelous Mrs Maisel. (Amazon Studios) Bagheera et Rohan Chand dans le rôle de 'Mowgli' dans le film Netflix 'Mowgli : Legend of the Jungle' (Netflix) Une photo de Say Her Name : La vie et la mort de Sandra Bland (HBO)

Compte tenu du temps qu'il faut à George RR Martin pour terminer un livre – il travaille dur sur The Winds of Winter, le sixième roman de la série qui a servi de base à Game of Thrones, depuis au moins 2010 – c'est assez étonnant qu'il ait toute autre œuvre achevée pour inspirer des émissions de télévision.

Les producteurs ont dû revenir à une nouvelle de Martin sortie en 1980 pour Nightflyers, la série d'horreur de l'espace extra-atmosphérique diffusée à 22 heures. Du dimanche au jeudi au cours des deux prochaines semaines sur Syfy.

En 2093, l'astrophysicien Karl D'Branin (Eoin Macken, The Night Shift de NBC) a réuni une équipe pour voyager dans l'espace lointain pour tenter le premier contact avec une race extraterrestre dans un ultime effort pour sauver une Terre mourante.



Hé, au moins il reste encore une Terre à mourir en 2093. À ce rythme, c'est une raison d'espérer.

Dans le cadre du plan de D'Branin, la psychiatre Dr. Agatha Matheson (Gretchen Mol) est amenée à contrôler Thale (Sam Strike), un puissant télépathe d'une variété connue sous le nom de L-1, qui est facilement capable de tuer tout le monde à bord du Nightflyer. , le navire de la colonie sur lequel l'équipe fait du stop.

Risqué? Sûr. Mais les scientifiques bombardent les extraterrestres depuis des années avec toutes les formes de communication imaginables en vain, et Thale a la même énergie qui se dégage de lui que les extraterrestres.

combien vaut molly ringwald

Quoi que cela signifie.

Sans surprise, à peu près tout le monde, à part D'Branin et Agatha, pense que tout cela est une idée horrible. Encore moins choquant, les choses commencent à mal tourner presque dès que Thale entre dans le navire. Il voit les pensées des gens et peut leur faire croire qu'ils vivent des événements qui ne sont pas réels. Comme l'explique Agatha, concernant l'une des blessures infligées par Thale, il s'agit d'un effet secondaire temporaire de l'énergie télépathique : une hémorragie mineure dans la sclérotique. Ou, en termes simples, des saignements des globes oculaires. Vous savez, avancez, rien à craindre ici.

Nightflyers est loin de la science-fiction télévisée du passé. Il n'y a pas d'aliens minijupes à la peau verte à la Star Trek, pas de blondes sculpturales produites en série comme Battlestar Galactica. Melantha Jhirl (Jodie Turner-Smith) porte presque exclusivement ce qui semble être un pantalon de yoga – et elle séduit Lommie (Maya Eshet), la cybertechnicienne fluide qui se connecte à l'ordinateur du navire via un port neuronal dans son bras – donc il y a ça.

La série prend un virage si brutal vers une science-fiction sombre et dure qu'elle peut être à la limite de l'impénétrable.

Prenez le nom de cette race extraterrestre que tout le monde impliqué marmonne en quelque sorte. On dirait qu'ils disent Vulcain, mais cela ne peut pas être vrai. Pivot? La marque de surf et de skate Volcom ? Il s'avère que c'est Volcryn. (Merci Google !)

Mis à part les vagues notions de contact avec ce qu'un Volcryn est (sont?) Il y a plus d'action et d'histoire dans les quatre premières minutes poignantes, graphiques et remplies de spoilers que dans le reste des deux premiers épisodes.

Bien que le nom de Martin soit utilisé pour vendre des Nightflyers, la série souffre également d'un manque total de dragons, ce qui est dommage.

Parce que la seule chose plus impressionnante que les dragons ?

Dragons de l'espace.

Que regarder

– La difficulté d'être un comique commence à faire des ravages sur Midge (Rachel Brosnahan) dans la deuxième saison de la chérie des Emmy La merveilleuse Mme Maisel (mercredi, Amazon).

— Le spécialiste de la capture de mouvement Andy Serkis dirige Mowgli : la légende de la jungle (vendredi, Netflix), une reprise du livre de la jungle de Rudyard Kipling, avec les voix de Christian Bale, Cate Blanchett et Benedict Cumberbatch.

- L'histoire de la femme afro-américaine de Chicago, engagée politiquement, qui a été arrêtée pour une infraction au code de la route dans une petite ville du Texas et retrouvée morte dans sa cellule trois jours plus tard est racontée dans le documentaire Dites son nom : La vie et la mort de Sandra Bland (22 h lundi, HBO).

– Compte tenu des événements récents, on ne sait littéralement pas ce qui se passera lorsque les équipes de tournage seront intégrées avec des officiers et des agents spéciaux le long de la division américano-mexicaine pour Frontière en direct (21h mercredi, Découverte).